Communauté de Pomeyrol

Agenda

Qui sommes-nous ?

Pensées à suivre...

Liturgie et prières

Contact
infos pratiques

Pomeyrol au micro de Dialogue RCF dans l’émission Voix protestantes
Pomeyrol au micro de Dialogue RCF dans l’émission Voix protestantes

A l’occasion de ses assemblées générales statutaires 2016 la Communauté a reçu le président de la Fédération protestante de France le pasteur François Clavairoly.
Au micro de Christian Apothéloz, il s’exprime sur la place d’une communauté de sœurs dans le protestantisme du XXIe siècle.
La communauté de Pomeyrol a été fondée par une sœur visionnaire, Antoinette Butte.
La communauté est dirigée par sœur Danielle, prieure de la communauté.
Elle répond aux questions de Christian Apothéloz.
Télécharger en MP3

Radio Dialogue
Images de la communauté au quotidien

Pomeyrol, une terre qui ruisselle de lait et de miel


Jours tranquilles avec les soeurs de Pomeyrol


Des théologiens à Pomeyrol
Agenda


Tous les dimanches : office de sainte Cène
à la chapelle de la Communauté à 16h30 (heure d'hiver).

email

Retraite de Pentecôte

Du 2 au 5 juin 2017
"Il en viendra de l'Est et de l'Ouest, du Nord et du Midi"
Pasteur Gérard Siegwalt, théologien et professeur honoraire de théologie systématique à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg.

Samedi 3

  • 17h : L’Esprit – souffle – divin universel (Genèse 1,2 ; Psaume 139 ; 1 Jean 4,1)
  • 18h30 : Office du soir
  • 20h30 : Complies

Dimanche 4

  • 8h : Office du matin
  • 1h30 : Célébration de PENTECÔTE
  • 14h30 : Chant
  • 15h30 : L’Esprit créateur et l’ébranlement de la civilisation moderne (Genèse 1,2 6-9 17 ; Lettre aux Romains 8, 19 & suivants)
  • 1h30 : Entretien
  • 18h : Office et Sainte Cène
  • 20h30 : Complies

Lundi 5 : Le peuple de Dieu en marche

  • 9h30 : L’Esprit pentecostal et le combat spirituel dans la société sécularisée et pluri-religieuse (Actes II ; Lettre aux Éphésiens 2, 11-18)
  • Départ pour Saint Gabriel : Chant et office de midi
  • Pique - nique - Partage
  • 17h : Office et Sainte Cène à Pomeyrol

Vous êtes attendus dès vendredi soir, le 2 juin, pour vous préparer à la retraite.
Ceux qui sont seulement libres lundi peuvent nous rejoindre à 9h30 à Pomeyrol.

Donner sens au temps
À la Pentecôte se produit le miracle des langues entendues et comprises par tous, et c’est l’Esprit qui descend pour mettre en communication, en communion, Dieu et les hommes. C’est le miracle de la compréhension retrouvée dans une unique parole ! Oui, les langues des hommes restent différentes, et cette pluralité de langues, de cultures, d’histoires n’est pas gommée ; mais le Saint-Esprit crée une unité articulée, plurielle : l’unique corps du Seigneur qu’est l’Eglise est composé de nombreux dons et de nombreux membres. La diversité doit subsister sans annuler l’unité, l’unité doit s’affirmer sans supprimer la multiplicité.
Le miracle des langues suscité par l’Esprit indique à l’Eglise sa tâche de concilier l’unité de la Parole de Dieu avec la multiplicité des modes selon lesquels elle doit être vécue et annoncée dans l’unique communauté des croyants et parmi tous les peuples : ainsi l’Eglise ne cherchera pas à s’imposer par son langage propre, mais elle s’introduira dans les langages des autres hommes pour annoncer les merveilles de Dieu selon leurs formes et leurs modalités de compréhension.
L’Esprit répandu à la Pentecôte engage l’Eglise, encore aujourd’hui, à créer des voies et à inventer des façons d’être qui fassent de l’altérité non pas un motif de conflit et d’inimitié, mais de communion. Ainsi l’Eglise, et toute communauté chrétienne, pourra être signe du Royaume universel qui viendra et auquel est appelée l’humanité tout entière à travers, et non pas malgré, les différences qui la traversent. Tout cela affine la sensibilité et l’attention que les chrétiens doivent manifester pour l’œcuménisme et le dialogue avec les autres religions.
(Enzo Bianchi)

Retraite – colloque

Du 7 au 10 juillet 2017
"Les migrants… et nous ?"

Semaine de silence et de prière

Du 17 au 23 juillet 2017
"L'amour du Christ nous presse."
Les Psaumes du peuple d’Israël, du Christ et les nôtres
Nous vivrons cette semaine de silence et de prière avec le  Pasteur Antoine Reymond de Lausanne.

  • Introduction « Dans le livre, il est écrit pour moi ce que tu veux que je fasse. » (Psaume 40,8)
  • « Qu’est ce que l’homme… ? » (Psaume VIII, 5) « L’homme est dans la mémoire de Dieu… » (M. Luther)
  • « Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Psaume XXII, 2) « Le Christ est le juste suprême et le pécheur suprême. » Martin Luther
  • « C’est toi ma louange dans la grande assemblée » (Psaume XXII, 26) « Louez Dieu dans la foi et par l’Esprit, n’importe quand ! » Martin Luther
  • « Tu as vu la peine et les pleurs, tu regardes pour les prendre en ta main » (psaume X, 14) « Personne parmi les hommes ne protégera l’évangéliste, sinon Dieu seul. » Martin Luther
  • « Toi, tu bénis le juste, comme un bouclier le couvre ton amour. » (Psaume V, 13) « Il ne t’est pas permis de mépriser toi-même et de désespérer de toi ; tu dois te glorifier à propos de Dieu seul et être réjoui en son nom, parce qu’il est bon en la présence de ses saints. » Martin Luther

En semaine les études auront lieu le matin à 10h suivies d'un temps de silence et de méditation personnelle.
L'après-midi nous chanterons pour préparer les offices. Il y aura des temps d'échanges ou de l’approfondissement du thème.
Avant l'office de 18h30 nous rentrerons à nouveau dans le silence. Le dimanche : partage d’Évangile, célébration de la Sainte Cène et partage sur le vécu de la retraite.
La retraite commence le lundi 17 juillet à 17hs et elle se termine le dimanche 23 juillet après midi.
Offices quotidiens : 8h, 12h15, 18h30, 20h30.

Commençons par le commencement
Sur le chemin de Saint- Jacques de Compostelle, il y a quelques années, une pèlerine fatiguée me confiait après seulement quelques jours de marche : « Je suis un peu déçue. Je pensais vivre une grande aventure spirituelle, et j’ai seulement mal aux pieds. » Mais la vie spirituelle signifie-t-elle oublier que nous avons des pieds, un corps, une vie terrestre ? N’est-elle pas au contraire l’accueil de notre réalité, avec ses limites, de notre vie comme elle est, qui, est le terrain sur lequel Dieu veut venir nous rencontrer. Si nous nous évadons dans le rêve d’une vie, plus sainte et pieuse sans doute, nous ne le rencontrerons jamais. Seule notre humanité l’intéresse.

Rencontre œcuménique de la Transfiguration

Du 1er au 6 août 2017
"La catholicité de l'Église"

La Transfiguration est une grande fête, célébrée depuis le VIe siècle par les Églises d'Orient. Elle s'enracine en Christ et vise le Royaume. Elle est fêtée le 6 août. À cette occasion, nous vivons à Pomeyrol une semaine privilégiée d'études, d'échanges, de prière et de célébrations. Les participants à cette rencontre appartiennent aux trois grandes confessions chrétiennes, et nous comprenons toujours mieux à quel point la présence de l'autre est complémentaire. De même les intervenants représentent leur théologie respective.
La liturgie des différents offices et des trois célébrations eucharistiques est préparée par tous, particulièrement par le chant. Nous avons le souci de respecter la discipline de chaque Eglise.
Il y aura des moments d’échange sur nos pratiques et sur nos expériences de la vie.

Le Père Jean Gueït, prêtre orthodoxe (Patriarcat œcuménique) célébrera la divine Liturgie du 6 août.

Les trois études seront présentées par

PROGRAMME
Accueil : mardi 1er août après midi - introduction aux journées
Emploi du temps :
Offices 8h - 12h15 - 18h30 - 21h
10h : Étude, suivie d'échanges.
15h30 : Chant.
17h : Carrefours.
Samedi 5 août
20h : Vigile de la Transfiguration
Dimanche 6 août
 8h30 : Divine Liturgie orthodoxe (à la chapelle Saint Gabriel, route : Tarascon – Fontvieille)

« Il fut transfiguré devant eux »
Une oasis rafraîchissante sur le chemin de la foi
Notre monde occidental est en souffrance : ses traditionnels repères religieux, moraux, idéologiques et même politiques s’effacent un à un comme frappés d’insignifiance. Mais, chose étonnante, en ces moments de grande errance, les prédictions des philosophes et des théologiens de la modernité ne se sont pas confirmées : le rêve d’un homme « rationnel », existant de manière transparente à lui-même, se contentant de vivre avec le seul acquis des savoirs certifiés par les sciences dites officielles, ne s’est pas réalisé !
De quoi reprendre la route.
Les trois disciples ont restauré leurs forces. Ils se sont pour un temps réunifiés en eux-mêmes ; ils ont perçu quelque chose de l’identité divine de leur Maître. Il est temps maintenant que se termine l’écart de la retraite.
Aussitôt, regardant autour d’eux, ils ne virent plus personne d’autre que Jésus, seul avec eux. Jésus seul. C’est le débat intérieur et extérieur qui recommence, le cheminement dans les petites joies et les petites peines qui reprend, la contradiction et le doute qui peuvent à tout moment faire retour – voyez l’extrême difficulté que les disciples éprouvent, à peine redescendus de la montagne, à guérir un enfant possédé (Marc 9,14-29). Jusqu’à la fin du chapitre d’ailleurs, Jésus répétera son annonce solennelle de la Passion et son appel insistant à le suivre en dépit des épreuves qui attendent les disciples.
Or comme eux, à la sortie de nos temps de retrait et de retraite, nous nous retrouvons non plus avec Jésus seul, mais sur ses traces, avec les témoignages ambigus de son passage que nous transmettent les Écritures et les célébrations sacramentelles. Toutefois, nous savons que cette route ardue et sinueuse se situe toujours entre deux jours sabbatiques offerts, entre deux possibilités de se retirer à l’écart sur une haute montagne.

Jean Ansaldi et Elian Cuvillier : Il fut transfiguré devant eux – Une oasis rafraîchissante de la foi : Introduction et conclusion.

Colloque des compagnons

Du 16 au 22 août 2017

Orgue et Parole : "Temps de l'Église : Réforme et renouveau"

Du 29 août au 2 septembre 2017
Musique et expression orale au service de la liturgie.

Orgue : Rosie ILL, Heidi Humber et Jean Pierre Lecaudey
Et expression orale…
Nous aurons avec nous le Pasteur Georges Philip

Notre vocation

"Il faut ensemencer le monde matérialiste de petites semences de vie religieuse sélectionnées et neuves, prélevées sur la masse vieillie de l’Église, et prêtes à tout recommencer.

Être au milieu des hommes, ici ou là, une présence de foi, d’espérance et d’amour. Et que ces mots rebattus deviennent tout neufs d’être vécus dans les formes neuves de la vie nouvelle des hommes."

Sœur Antoinette Butte, fondatrice de la Communauté de Pomeyrol

LA RÈGLE
PRIE ET TRAVAILLE POUR QU’IL RÈGNE
 
Que dans ta journée,
labeur et repos
Soient vivifiés par
la Parole de Dieu.
 
Maintiens en tout
le silence intérieur
Pour demeurer en Christ.
 
Pénètre-toi de l’esprit des Béatitudes :
 
JOIE
SIMPLICITÉ
MISÉRICORDE
 
Réalisation : www.apotheloz.com