Corina COMBET-GALLAND
Contact : corina.cg@iptheologie.fr

Biographie 

Corina COMBET-GALLANDNée à Neuchâtel (Suisse) en 1948. 
1966-1970 : Etudes de théologie à l’Université de Neuchâtel. 
1971-1975 : Spécialisation en sémiotique littéraire et biblique à Paris, à l’Ecole pratique des hautes études (section des sciences économiques et sociales, avec A.-J. Greimas, et section des sciences religieuses, avec P. Geoltrain), ainsi qu’au Centre pour l’analyse du discours religieux, à Lyon. 
1974 : Diplôme de l’EPHE, sous la direction d’A.-J. Greimas, « Ruth. Approche structurale d’un récit biblique ». 
1976-1987 : Animatrice biblique de l’Eglise réformée de France, en région parisienne. 
1984-1985 : DEA à l’Ecole des Hautes études en sciences sociales, Paris. 
Depuis 1987 : Maître-assistant puis professeur à l’Institut protestant de théologie, Faculté de Paris. 1998 : Thèse de doctorat en Nouveau Testament, sur l’évangile de Marc, à l’Université de Neuchâtel, sous la direction de J. Zumstein (« Le Dieu du jeune homme nu »). 

Responsabilité ecclésiale : membre du Conseil national de l’Eglise réformée de France (vice-présidente pour 2007-2010). 

Autres activités scientifiques 
Membre (et présidente de 2008-2010) du réseau de recherche en analyse narrative des textes bibliques (RRENAB).
Co-responsable de l’équipe de rédaction des Cahiers Bibliques de Foi et Vie. 
Edition avec Jean Zumstein du n° 24, « Paul, un travail d’écriture », 1985/5. Avec Guy Balestier et Christine Renouard du n° 46, « Devenir Pierre : un destin d’apôtre », 2007/4.

Bibliographie 

Participation à des ouvrages collectifs
 
• Coauteur de l’ouvrage collectif, Groupe d’Entrevernes, Signes et paraboles, Paris, Seuil, 1977.
Avec Françoise Smyth, "Apocalypse 10. L’urgence de la mémoire", in Daniel Marguerat et Jean Zumstein, La mémoire et le temps. Mélanges offerts à Pierre Bonnard, Genève, Labor et Fides, 1991, p. 171-177.
 
• "L’évangile selon Marc", in Daniel Marguerat éd., Introduction au Nouveau Testament. Son histoire, son écriture, sa théologie, Genève, Labor et Fides, 2008 (4ème éd.), p. 57-83.

• "L’évangile de Marc et la pierre qu’il a déjà roulée", in Odette Mainville et Daniel Marguerat éd., La Résurrection, Genève, Labor et Fides, 2001, p. 93-109.
 
• "L’intrigue amoureuse d’une ode à l’amour. 1 Corinthiens 13", in Daniel Marguerat éd., Quand la Bible se raconte, Paris, Cerf, 2003, p. 189-208.

• "Souffrance et fragments de parole", in Raphaël Picon, dir., La mort, le deuil, la promesse : Sens et enjeux du service funèbre, Lyon, Olivétan (Edifier & Former), 2005, p. 51-58.

• "D’une nudité à l’autre : un thème de l’évangile de Marc et ses variations", in Simon Mimouni et Isabelle Ullern-Weité, dir., Pierre Geoltrain ou comment « faire l’histoire » des religions ? (Bibliothèque de l’Ecole des Hautes Etudes, Sciences Religieuses, 128), Turnhout, Brepols, 2006, p. 287-305.

• "Ce Dieu perdu qui m’a trouvé(e)" in : Jésus-Christ, de quoi est-on sûr ? Alain Houziaux, dir., Les Editions de l’Atelier, 2006, p. 79-97.

Fermer la fenêtre